top of page
  • Gregory Devaud

Projets d’envergure, procédures complexes

Il est temps pour moi de vous faire une brève information sur trois dossiers majeurs pour notre cité : le gymnase du Chablais, le réaménagement du centre-ville ainsi que la planification ferroviaire des transports publics.


Le gymnase du Chablais

La démolition de l’ancien hôpital est désormais bien avancée et le processus visant à permettre l’ouverture de ce futur pôle de formation pour près de 1200 élèves, possiblement déjà en 2025 et dans sa globalité en 2026, avance correctement. Il est vrai qu’un certain nombre de craintes ont été relevées par les riverains, mais aujourd’hui se limitent pratiquement à l’utilisation des installations de sports intérieures et extérieures ainsi qu’au concept paysagé garantissant le maintien d’un certain calme dans le quartier. Je comprends ces préoccupations et l’engagement a été pris d’associer les voisins de ce magnifique complexe pour convenir ensemble, dans le temps, des usages appropriés. Il est certain toutefois que tout est mis en œuvre pour limiter les nuisances, notamment sur le plan de la mobilité, puisque l’entier des accès motorisés se feront par la partie sud du pont de la Valerette, le solde du secteur étant réservé aux riverains. Le canton, nos étudiants, notre population et nos commerces attendent avec impatience ce gymnase, nous œuvrons à son avancement.



Réaménagement du centre-ville

Sur le plan du centre-ville, si les travaux évoqués dans mon édito paraissent, il est vrai, conséquents et impactants, ils le sont d’autant plus pour la ville du centre par la rénovation complète du complexe administratif communal et cantonal ainsi que par l’absence, temporaire, des services, des séances et des usagers de celles-ci. Passé ces temps compliqués, nous finaliserons ce secteur par la réfection complète de la place du marché, de la rue Plantour, de l’avenue Chevron, de l’avenue du cloître ainsi que de l’avenue des Ormonts. Des projets enthousiasmants, mêlant circulation automobile en zone 30, stationnements ciblés et grands espaces cyclistes et piétons, associant des revêtements adéquats pavés ou enrobés et espaces végétalisés et plantés. En bref, conjuguant confort des usagers, bien-être et bien vivre en ville.


Planification ferroviaire des transports publics

Nous devons enfin savoir se projeter et planifier la ville d’Aigle de la prochaine décennie et des suivantes. C’est dans ce cadre que les projets poursuivent leur voie sur la rue de la gare et l’avenue des Ormonts, pour une réfection de la voie de l’AL incluant un passage direct au dépôt, une voie de croisement sur le haut de la ville, un nouveau quai compatible PMR, un réalignement de la voie complète et donc, un projet urbaniste globale amenant confort des piétons, des cycles et des automobilistes. Ces travaux sont rendus obligatoires par les réglementations et les financements de la confédération et devront être réalisé d’ici à fin 2025. Dans le même temps, nous devons déjà nous projeter 15 à 20 ans plus tard, et c’est ainsi qu’il est décidé de développer, au travers d’un tunnel au sud de la ville, la mise en souterrain des lignes de l’ASD et de l’AL. Mais ceci est une autre histoire, et j’y reviendrais à l’occasion d’une prochaine lettre d’information.


En conclusion, je me réjouis de mener à bien ces projets, avec l’appui d’une équipe municipale engagée, de collaborateurs compétents et un soutien pragmatique et constant de notre groupe politique, notamment, au sein du conseil communal.

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page