top of page
  • Frédéric Borloz

Mot de notre Conseiller d'État, Frédéric Borloz

Chers amis PLR !

On l’attendait à l’économie ou aux finances, et voilà qu’il surgit à l’école ! Voilà ce que bien des gens se sont dit en me voyant reprendre la tête de ce paquebot de 17'000 collaborateurs qu’est le Département de l’enseignement et de la formation professionnelle. Ai-je à ce point le goût du sacrifice ? Il est vrai que les candidats à la reprise de ce département n’étaient pas légion. Mais ma motivation était autre.

Les enjeux économiques et financiers sont nombreux mais, à certains égards, y a-t-il un secteur plus déterminant pour notre avenir que celui de la formation ? Plus que jamais la vie professionnelle tend à se transformer en un apprentissage permanent, tant les innovations en tous genres alimentent notre quotidien. Les absorber est de plus en plus exigeant.

Seule une formation initiale de qualité nous permettra d’affronter les changements nombreux qui nous attendent. Et c’est seulement avec des bases solides que les jeunes pourront non seulement aborder les défis de leur métier, mais aussi s’épanouir dans leur vie sociale et de citoyen engagé.

L’école, dans toutes ses déclinaisons, se trouve au cœur de notre société, des évolutions qu’elle vit, de ses turbulences aussi. Notre parti s’honore de travailler dans une perspective de long terme, mais il s’est trop souvent contenté de regarder de loin le monde si vaste de l’école, qui va de l’école enfantine aux doctorats en passant par la formation professionnelle et les écoles spécialisées. Or c’est justement dans ce monde-là que se prépare l’avenir.

Je suis convaincu que l’école, qui a besoin de stabilité pour accomplir les nobles missions qui sont les siennes, est un champ magnifique pour saisir les grands enjeux de notre société.


Posts récents

Voir tout
bottom of page