top of page
  • Rédaction

Portrait: Bruno Bersier

Au coeur de notre action pour la ville, le groupe PLR au Conseil Communal. Des femmes et des hommes qui s'investissent pour affronter les défis que posent la gestion de notre communauté. Nous vous les présentons dans cette rubrique.

Bruno Bersier, peux-tu te présenter en deux-trois mots ?

J’ai 62 ans, je suis marié à une aiglonne depuis 34 ans. Nous avons deux garçons de 30 et 32 ans. L’aîné est marié et avec sa charmante épouse ils nous ont transformé en grands-parents en devenant les parents de deux magnifiques filles qui ont un et trois ans. Je travaille dans un bureau d’ingénieurs ici à Aigle depuis 1987. Je suis quelqu’un de grégaire avec pour but de m’investir dans la société où j’évolue.

Depuis combien de temps vis-tu à Aigle ?

Je viens de Fribourg et je vis à Aigle depuis 35 ans

Depuis combien de temps es-tu au conseil communal ?

Je me suis engagé en politique et j’ai été élu en 2011

Est-ce que tu es membre d’une commission permanente ? Et si oui laquelle ?

Je fais partie de la CoGest pour ma deuxième législature consécutive

Qu’est-ce que te plaît dans ce genre de commission ?

L’aspect de la vision d’ensemble et les interactions sur la vie de la commune

Est-ce que tu as des thèmes de prédilection en rapport avec les différents dicastères ?

Non pas vraiment

Pourquoi le PLR ?

Un peu par conviction et parce que l’ancien syndic Frédéric Borloz m’a bien présenté la chose!

As-tu ou as-tu eu d’autres engagement en faveur de la cause public au sein de notre ville ?

J’ai fait partie du Service du Feu de la commune pendant 23 ans. J’ai terminé cette « carrière » au sein de l’Etat-Major en tant que remplaçant du Commandant.

En dehors de ton travail et de la politique, comment aimes-tu occuper ton temps libre ?

J’ai fait de la plongée pendant quelques années et j’ai dû arrêter parce que j’ai un glaucome. Je fais de la moto et de la simulation de vol. Depuis une année je suis bénévole dans un manège où je m’occupe de chevaux à la retraite. Je me prépare également à m’intégrer dans un chœur d’hommes qui a été fondé à Aigle.

Aigle, une ville où il fait bon vivre, pourquoi ?

Le cadre est magnifique et je pense que cela influe énormément sur le moral des gens

Quels sont selon toi les plus gros défis de notre ville pour les 10 ans à venir ?

La croissance de la population me semble être un sujet sensible et les moyens qu’il faudra mettre en place pour subvenir à ses besoins seront importants. On ne peut pas interdire aux gens de venir s’installer à Aigle alors qu’ils souhaitent y venir pour les mêmes raisons qui font que nous y sommes. L’esprit de partage se doit d’être un fil rouge indissociable à une vie agréable. L’on se doit, en tant que personne politiquement engagée, de montrer l’exemple et de le suivre.

Et comme Fribourgeois d’origine, es-tu plutôt fondue ou papet vaudois ?

Avoir une préférence c’est peut-être se priver du reste. Donc j’alterne. Par peur de louper quelque chose.

Comments


bottom of page