top of page
  • Rédaction

Sécurité à Aigle, la Municipalité se veut rassurante


Lors du Conseil Communal de décembre 2023, notre élu Alexandre Favre avait présenté une interpellation à la Municipalité, en lui demandant de se pencher sur un croissant sentiment d’insécurité à Aigle, spécialement aux alentours de la gare.


Un sujet qui nous tient à coeur, et dont nous avions parlé sur ces pages (voir article).


La réponse municipale est arrivée lors du Conseil Communal du 7 mars 2024, à l’Aiglon. Elle est intéressante, car elle met en évidence comme la sécurité d’une ville est assurée par un large système de collaborations entre de nombreuses entités dont le rôle est celui de prévenir et d’encadrer, bien en amont de la répression. Un vaste partenariat qui s'étend des Municipalités d'Aigle à celles d'Ollon ou de Bex, des associations de jeunesses aux directions des écoles, en passant par les structures d'accueil aux migrants, les réseaux d'actions sociales ainsi que de nombreux autres partenaires, avant d'arriver à l'EPOC, la Police du Chablais Vaudois.


Sur le fond, les autorités répondent au motif de l'interpellation par une hypothèse: la sensation d’insécurité est difficile à cerner, mais pourrait naître de quelques personnes seulement, qui occupent régulièrement certains espaces publics, mais dont le comportement ne porterait semble-t-il que rarement à des infractions. Il n’y aurait donc pour l’instant, selon la Municipalité, pas de réels motifs de s’inquiéter. La situation reste sous contrôle.


« Cette réponse est complète et précise » se félicite Alexandre Favre. « Toutefois, même s’il est difficile à quantifier, le sentiment d’insécurité est bien réel. La mendicité, les attroupements devant la Coop Pronto et vers l’ancienne cafétéria de Novassalles sont préoccupants, et les milieux de la prévention doivent continuer à être proactifs. Le PLR va rester attentif à cette problématique et souhaite que nos autorités restent particulièrement vigilantes.»


Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page